Vous êtes ici : Accueil > La vie de l’école > Les PS-MS à la Cité des Sciences
Par : Céline
Publié : 28 mars 2013

Les PS-MS à la Cité des Sciences

Jeudi 7 février, nous sommes allés à Paris visiter la Cité des Enfants de la Villette.
Lors des semaines qui ont suivi, les photos prises ce jour là ont été l’occasion de séances de langage en petit groupe dans la classe.
Voici ces photos, quelques explications et donc les commentaires des élèves.

DÉBUT DE LA VISITE

Lucie : C’est les photos du pique nique.
 

 
A notre arrivée à la Villette et après avoir déposé nos affaires au vestiaire, nous avons mangé notre pique-nique.
Nous avions ensuite un peu de temps et nous en avons profité pour visiter un aquarium (à la recherche de l’étoile de mer rouge !).

Mélissa : On a été à l’aquarium. On a vu des poissons, il y en avait des gros.
Lucie : On a vu un grand serpent de mer !
Léa F.  : Il y en a deux qui faisaient leur sieste.
Manon : Les poissons dorment les yeux ouverts.
Nils : J’en ai vu un noir qui se cachait.
Mélissa : On a vu un poisson de toutes les couleurs.
Killian : Moi, j’avais vu un poisson arc-en-ciel. C’était le même.

 

Nous avons aussi regardé un court film en 3D ( Sur l’évolution des espèces !).
Nous étions amusants avec nos lunettes !

 

Nous avons ensuite fait connaissance avec madame Bienvenue , personnage très coloré avec des pattes représentant des animaux et qui trône à l’entrée de la Cité des Enfants.

Léa F. : C’est une araignée multicolore.
Mélissa : Ses mains bougeaient et sa tête tournait. Ces mains étaient de deux couleurs, une jaune et une bleue. Dans ses pattes, il y avait des yeux.

 

JE SAIS FAIRE.

Dans cet espace, il y avait beaucoup d’objets à manipuler :
des caméras, des boules à faire descendre ou monter, des lettres à assembler, une voiture à réparer, des poulies et des engrenages à faire tourner, des balances, du tri avec des animaux en fonction de différents critères…

Léa N : Je suis là, j’écris mon prénom.
Théobald : Avec des lettres très grosses.
Léa N. : Il fallait appuyer sur le bouton qui était rouge, j’ai entendu parler, il disait LEA et MAYA…

Théobald : Là, il fallait les animaux sur les mêmes animaux, sur leurs empreintes.

Raphaël : Il y avait une voiture.
Nina (absente ce jour là) : Elle était blanche ?
Théobald : Non, elle était jaune.
Léa N. : Il fallait construire la voiture.
Théobald : Il fallait la réparer. J’ai revissé les roues avec Gianni.
Killian : Quelqu’un avait volé le capot.
Léa N. : Je me suis mise dans la voiture.

EXPÉRIMENTER AVEC L’AIR

Dans cet espace les enfants ont découvert l’air grâce à de petites expériences et en manipulant le matériel mis à leur disposition : l’air décoiffe, souffle, gonfle une enveloppe, ou anime des objets.

Théobald : Je reconnais Lucie dans la petite tente blanche où il y a le ventilateur.
Pedro : Il y a du vent, trop, trop, trop.
Maya : Mes cheveux étaient en l’air !
Théobald : Pedro fait tourner les roues.
Pedro : Je me suis bien amusé. J’ai tourné le truc de ventilateur.
Léa N. : Ça fait rouler les roues.
Théobald : Parce qu’il y a du vent.
Maya : Je suis allée où il y a des plumes qui sautent et c’était trop dur !
Raphaël : il y avait un truc.
Bétül Nur : Avec les manettes, j’ai fait avec Nelly et Nicolas.
Raphaël : Il fallait appuyer.
Bétül Nur : On soufflait pour faire voler la plume.
Théobald : C’est la manette qui a fait de l’air.
Léa N. : Moi, avec les cactus, je les ai gonflés. Il fallait appuyer sur…
Théobald : …sur les manettes encore !
Léa N. : Il fallait taper sur le tambourin.
Maya : Et puis les paillettes brillaient.
Raphaël : Les paillettes étaient accrochées. Quand on tapait, elles brillaient !

EXPÉRIMENTER AVEC L’EAU

Dans cet espace, nous avons pu manipuler et expérimenter avec l’eau : remplir, vider, transvaser, activer des jets d’eau, bloquer l’eau avec des barrages…

Jules : Là, on voit de l’eau.
Killian : Il y avait des jeux d’eau. Il y avait des barres pour arrêter l’eau. Et aussi, il y avait des robinets pour mettre de l’eau dans un seau et il fallait renverser tout dans le trou.
Jules : Il y avait des tuyaux, il y avait 3 enfants qui pouvaient y aller en même temps. Il y avait une grosse pelle pour prendre de l’eau.
Killian : Oui, il y avait des trous, c’était dur pour la soulever.
Gianni : On arrose les moulins et après ça tourne. C’est un moulin à eau !
Emilie : De l’eau…
Gianni : Il y avait un robinet pour ouvrir la porte et fermer la porte…Après l’eau est bloquée…
Nicolas : Le seau, j’ai mis de l’eau dedans. J’ai mis de l’eau dans le trou et après, j’ai recommencé.

TOUS ENSEMBLE

Le chantier est un endroit où les enfants peuvent jouer librement ensemble ou côte à côte.
Il y a une maison à construire avec des briques, des brouettes, des wagons sur des rails, un monte charge, une grue, une barrière…
Tout est mécanique et fonctionne par exemple avec des manivelles.
Dans ce contexte, il faut partager le matériel et ce n’est pas toujours facile !

Clarisse : Là, on est dans la prison avec les grandes barres.
Heymouth : Maya ne veut pas me prêter ça !
Clarisse : Les briques qui sont dans la brouette ? Ils ont des chapeaux.
Kylian : C’est un casque ! C’est là, sur la tête !
Clarisse : C’est pour se protéger des briques.

SE REPÉRER DANS L’ESPACE

Dans cet espace, les enfants font des activités qui les aident à se repérer et à se représenter l’espace.
Ils peuvent explorer un grand parcours, trouver leur chemin dans un labyrinthe, chercher des objets cachés ou construire une cabane.

Lucie : C’est un labyrinthe, sauf qu’il y avait des petits obstacles à passer : un petit rouleau avec des poils rouges, un tunnel.
Pedro : C’est Raphaël, il ramène le petit anneau à la fin.
Lucie : Il y avait une grosse barre avec des petits anneaux qu’il fallait faire circuler jusqu’à la fin de la barre.
Maya : Quand on est sur la ligne orange, on doit marcher sur le trait jusqu’à la fin. Si on dépasse la ligne, on recommence !