Vous êtes ici : Accueil > La vie de l’école > Les PS-MS et L’arbre d’Hipollène
Par : Céline
Publié : 12 février 2013

Les PS-MS et L’arbre d’Hipollène

Vendredi 18 janvier, nous sommes allés voir un spectacle à Forges-les-Bains : L’arbre d’Hipollène.

Ce conte musical, présenté par la compagnie L’Ebouillatoire, est une adaptation du livre "L’arbre sans fin" de Claude Ponti.

Vous pouvez retrouver quelques extraits du spectacle sur leur site L’Ebouillatoire.

Hipollène habite l’arbre sans fin.
Cet arbre n’a, semble-t-il, ni début ni fin, et abrite tout un peuple de petits êtres aux noms aussi évocateurs que Front-d’Eson-L’écarte-Pluie ou Orée-D’Otone-La-Tisseuse-De-Contes.
Elle raconte comment elle grandit parmi "les glousses",
le méchant "Ortic", les "Moiselles- d’Égypte".
Dans cet univers magique, tout est étrange et merveilleux, et quand Hipollène, qui « a un grand trou dans son amour », se transforme en larme et tombe dans les racines de l’arbre, nous voici partis dans un grand voyage initiatique.


Pour le spectacle, Hipollène plante le décor avec les mots, le musicien illustre en direct avec des instruments ou sa voix.
Une grande place est laissée à l’imaginaire.

Nos élèves ont été de très bons spectateurs.
Ils ont été très attentifs pendant les cinquante minutes du spectacle.
Voici quelques unes de leurs réactions à notre retour à l’école :

Léa F. : Ce spectacle était très rigolo !

Lucie : Il était très joli aussi.

Nina : Il y avait des sièges pour s’assoir.

Manon : C’était un spectacle de musique.

Nils : Il y avait un monstre.

Clarisse : Il voulait manger Hipollène.

Mélissa : Hipollène était au milieu des lumières.

Gianni : J’ai trouvé qu’elle était belle.

Perrine : Et en pierre.

Mélissa : C’était le garçon qui faisait le monstre.

Nina : Elle est tombée dans un trou.

Raphaël : Il y avait un miroir et il avait menti.

Théobald : Le miroir était mauvais, ça veut dire qu’elle a pris le mauvais miroir.

Manon : Elle n’a pas pris la bonne porte.

Killian : Et aussi, elle s’est endormie.

Quentin : Le spectacle était drôlement marrant, mais en fait, elle fait n’importe quoi !